Chroniques et Articles

Coupe du monde de rugby 2015: splendides et historiques All Blacks

Le XV néo-zélandais n'aura cessé d’impressionner. Une performance hors-norme qui rentre dans l’histoire. (David Rodgers- Getty Images)

Le XV néo-zélandais n’aura cessé d’impressionner. Une performance hors-norme qui rentre dans l’histoire. (David Rodgers- Getty Images)

Pour la troisième fois de son histoire, l’équipe de Nouvelle-Zélande remporte le trophée Webb Ellis de la Coupe du monde de rugby. Une apothéose méritée.

Patience et émotions

La Coupe du monde de rugby 2015 aura été longue, très longue. Six semaines de compétition pour un plateau de vingt équipes seulement, l’équation peut paraitre déséquilibrée et cela s’est répercuté dans l’engouement autour de ce mondial. Malgré des semaines très hachées et un calendrier étonnant, chaque match de cette Coupe nous faisait cependant oublier qu’elle avait débuté à la fin de l’été pour s’achever à la Toussaint.

Car oui, cette Coupe du monde 2015 aura livré son lot d’émotions et de souvenirs. En six semaines, on aura eu le temps de tout voir: des équipes remarquables qui déjouent les pronostics comme le Japon, des anciennes « petites nations » qui sont maintenant supérieures aux cadors du Vieux Continent comme les Pumas d’Argentine, ou encore des équipes de l’hémisphère Sud qui impressionnent par leur puissance. L’Europe n’aura pas été en reste, avec l’incroyable élimination de l’Angleterre dès les poules ou encore l’humiliation des français en quarts de finale.

Une Coupe pleine de surprises, mais à l’arrivée peu de place pour les outsiders. Une finale Australie / Nouvelle-Zélande logique va consacrer les deux meilleures nations actuelles au niveau mondial. Les troisièmes et quatrièmes places des sud-africains et argentins enfoncent le clou et imposent de force cette hégémonie du Sud contre le reste du monde. Paradoxal ? Peut-être. En attendant, il parait difficile de remettre en cause cela au vu de la réalité du terrain.

Splendide Nouvelle-Zélande

Le tout avait pour apothéose cette finale du 31 octobre 2015. Un choc de titans, qui paraissent dominer de toute leur hauteur cette Coupe 2015, une sorte de rendez-vous qui semblait inéluctable, et qui restera à jamais dans l’histoire. Malgré une puissante équipe australienne, les All Blacks ont déroulé un match impressionnant pour aller glaner ce trophée au terme de 80 minutes pleines de suspense.

Cette équipe néo-zélandaise atteint des sommets de beau jeu, et sait parfaitement mêler sa force et sa percussion à une technique, une vitesse et une intelligence de jeu splendides. Une savante alchimie orchestrée par des joueurs qui éclairent le terrain de leur classe. Que dire de cette équipe ? Que dire de Julian Savea qui impressionne de par sa puissance en rappelant perpétuellement Jonah Lomu ? Que penser de ces cadors qui, la trentaine passée, sortent une Coupe du monde impressionnante de maitrise ? La capitaine All Black, Richie McCaw, toujours à la limite de la faute, se ressaisit pour sortir une parfaite finale. Ma’a Nonu, 33 ans, marque l’un des plus beaux essais de l’histoire de son sport et ne peut impose que le respect au vu de ses performances six semaines durant.

Et puis il y a la légende. Daniel William Carter de son nom complet. Dan Carter comme il est communément appelé. L’histoire du rugby le retiendra comme l’un des tout meilleurs joueurs de l’histoire, un demi d’ouverture hors-du-commun, un serial marqueur et un joueur qui peut faire basculer le cours de n’importe quelle rencontre. Du haut de ses 33 ans, il éclabousse le rugby mondial de sa classe, de son intelligence et de son talent. Un immense joueur qui a fait cette Coupe du monde la sienne, après avoir loupé le sacre de 2011. Le futur joueur du Racing-Metro 92 aura été au-dessus, tout simplement, à l’image de son équipe qui, quant à elle, est tout simplement splendide.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s