Chroniques et Articles

Pieds carrés et langue de bois

ÉDITORIAL- Aussi aguerris que les meilleurs des politiciens, les joueurs de football savent désormais manier à la merveille la « langue de bois »: cet art de ne parler pour ne pas dire grand chose, dans l’unique but de ne pas froisser son image et celle de son employeur.

Risée du web, fardeau des clubs

"L'Equipe", en 1988.

« L’Equipe », en 1988.

Qu’il semble loin le temps où Eric Cantona insultait ouvertement le sélectionneur de l’équipe de France et où les interventions télé des joueurs semblaient plus décontractées. Mais, inutile de chérir un temps révolu: le football s’est professionnalisé, sa communication avec. Désormais, sur le bord de la pelouse en en duplex télé, nous sommes davantage habitués à des tournures des plus prosaïques: « le plus important, ce sont les 3 points », « tout est encore possible », « nous allons tout donner », etc.

Le latéral droit du Paris-SG, Serge Aurier, pourra toujours se vanter d’avoir fait bouger les codes du football en insultant son coach Laurent Blanc en direct sur l’application Periscope, samedi dernier. Au-delà de sa pathétique intervention, le défenseur ivoirien a réveillé la question de la communication des joueurs de grands clubs. Serait-il le nouveau Cantona ? Loin s’en faut: il est surtout l’incarnation de ces footballeurs en manque de maturité qui ont oublié qu’ils étaient devenu professionnels, devenant la risée du web et surtout le fardeau des clubs.

Primes et « chaperon »

Comment canaliser ses joueurs et défendre l’image de son club à l’heure des réseaux sociaux et de la communication à outrance ? Le PSG avait pourtant innové en mettant en place les primes « d’éthique » auprès de ses stars: l’objectif est d’éviter tout débordement de ces stars en échange d’une somme non-négligeable à la fin du mois. Pas de déclaration compromettante, pas de polémiques inutiles: juste du foot.

Serge Aurier, réputé pour sa finesse d’expression toute en mesure, avait par ailleurs son propre « chaperon » mandaté par son agent, Stéphane Courbis, comme le révèle Libération. Mais cet homme, chargé d’empêcher Aurier de déraper à nouveau, était en vacances lors de la vidéo…

"100% foot", sur M6 en 2010.

« 100% foot », sur M6 en 2010.

Les clubs le savent: les médias raffolent de leurs petites histoires. Repris en boucle par les JT, ce qui est devenu « l’Affaire Aurier » frôle le scandale d’État. Tout le monde y va de sa réaction avec la certitude d’être repris par les médias français. Dur d’expliquer cette ridicule frénésie, à l’heure où des sujets plus importants devraient être évoqués. Mais ces petites polémiques sont devenues des fonds de commerce pour certains: l’exemple de Knysa en 2010, avec Nicolas Anelka et Raymond Domenech, avait fait le tour du monde et continue d’apporter de manière régulière son lot de « révélations » passionnantes.

Pour le PSG, à l’aube d’un match capital Paris-Chelsea, il est vrai que le timing est problématique. Voilà qui va surement inciter le club à verrouiller davantage la communication de ses joueurs. Et qui devrait forcer le prochain employeur de Serge Aurier, à coup sûr un autre club que le PSG, à faire de même pour ne pas se retrouver en haut de l’affiche…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s